Mission Jeunes : le FPETT renouvelle son engagement en faveur de l’emploi des jeunes en Guadeloupe

Renouvellement d’un accord en faveur de l’intégration des jeunes sur le marché du travail, grâce à la mobilisation des entreprises de Travail Temporaire.

 

Le 6 juin, les représentants de l’État, de l’ARML Antilles Guyane, de Prism’emploi, d’AKTO, du FPETT et du FASTT, ont signé un accord-cadre régional, en faveur de l’emploi et de la qualification des jeunes accompagnés par les Missions Locales. Cet accord constitue la déclinaison en Guadeloupe de l’accord national de coopération signé le 25 novembre 2021 entre L’État (DGEFP), l’UNML (Union Nationale des Missions Locales), Prism’emploi, AKTO, le FPETT et le FASTT.

La démarche « Missions Jeunes », initiée en 2014 puis reconduite en 2018 et en 2021, s’inscrit dans une volonté de mobiliser les agences d’emploi aux côtés des acteurs régionaux de l’emploi pour améliorer la qualification des jeunes et leur permettre de renforcer leur employabilité. Elle vise à proposer aux jeunes l’accès à des missions d’intérim et à une offre de services d’accompagnement, allant de la levée des freins périphériques à l’emploi, en passant par la mise en relation avec les entreprises et des actions de formation pour développer leurs compétences.

 

Des partenaires complémentaires pour un accompagnement des jeunes sur-mesure

L’État, l’UNML, et Prism’emploi, engagé avec les opérateurs de la branche, AKTO, le FPETT et le FASTT, se mobilisent pour contribuer à la réussite du Parcours contractualisé d’accompagnement vers l’emploi et l’autonomie (PACEA) et du Contrat Engagement Jeune (CEJ) en les articulant avec Mission Jeunes, la démarche du secteur du travail temporaire. Cette dynamique s’inscrit dans l’objectif de plein emploi qui cible les jeunes et les personnes éloignées de l’emploi.

L’accord signé permet de consolider et sécuriser les parcours d’accès des jeunes à la qualification et à l’emploi dans une logique complémentaire en mobilisant tous les partenaires du territoire. Concrètement, il s’agit de :

  • Renforcer les opportunités d’accès aux jeunes accompagnés par les missions locales à l’emploi durable ;
  • Mobiliser les missions d’intérim pour permettre à des jeunes d’accéder à leurs premières expériences professionnelles et d’acquérir des compétences ;
  • Renforcer la qualification des jeunes pour répondre aux besoins des entreprises en lien avec les perspectives d’emploi sur les territoires ;
  • Assurer la continuité des parcours professionnels en prenant en compte les freins d’accès à l’emploi (logement, mobilité, garde d’enfants, santé, etc.) ;
  • Contribuer à la réussite du Contrat d’engagement jeune en l’articulant avec la démarche Mission Jeunes.

 

 

Chiffres clés de l’intérim en Guadeloupe
  • 30 agences d’emploi sur le territoire en décembre 2022
  • 1816 ETP en mars 2023 (-13,1% par rapport à mars 2022)
Chiffres clés des missions locales Antilles-Guyane
  • 6 missions locales aux Antilles Guyane
  • 85 points d’accueil des jeunes
  • 28 400 jeunes accompagnés dont 10 500 en PACEA
  • Près de 50 000 jeunes en contact avec les missions locales
  • 314 salariés

logo fpett


Fonds professionnel pour l’emploi
dans le travail temporaire