DISPOSITIFS ET BUDGETS DE FORMATION

  • Accueil
  • Dispositifs et budgets de formation
Des dispositifs de Branche et des fonds conventionnels au service du développement des compétences et de la sécurisation des parcours.

 

Le développement des compétences et des qualifications des salariés intérimaires est un enjeu majeur de sécurisation des parcours professionnels et une réponse aux besoins en recrutement des entreprises.

 

Pour répondre à ces enjeux, les entreprises de travail temporaire bénéficient de fonds conventionnels créés par les partenaires sociaux de la Branche permettant le déploiement de projets formation. Ces fonds alimentent les budgets formation des entreprises de travail temporaire et financent les dispositifs de la Branche du travail temporaire (CIPI, CDPI, CAR, bilan de reconversion). Les salariés intérimaires sont également éligibles aux dispositifs de droit commun.

Les budgets FPETT

Les contributions versées au titre du 0,77% et du solde 10% CDII permettent aux entreprises de travail temporaire de financer tous types d’actions visant le maintien dans l’emploi, le développement des compétences et la sécurisation des parcours professionnels.

 

En savoir plus sur les budgets FPETT

Les dispositifs spécifiques de Branche

Le Contrat d’Insertion Professionnelle Intérimaire (CIPI) et le Contrat de Développement Professionnel Intérimaire (CDPI) ont pour objet la professionnalisation des salariés intérimaires afin de faciliter leur accès ou leur retour à l’emploi, en leur proposant des périodes de formation et des périodes d’emploi en missions d’intérim au sein d’une ou plusieurs EU (Entreprises Utilisatrices).

 

En savoir plus sur les dispositifs CIPI et CDPI

 

Le Contrat d’alternance reconversion (CAR) et le bilan de reconversion visent l’accompagnement des publics intérimaires victimes d’une maladie professionnelle ou d’un accident de travail ou de trajet.

 

En savoir plus sur les dispositifs de reconversion

 

 

Les dispositifs de droit commun

Les intérimaires sont également éligibles aux dispositifs de droit commun (plan de formation des entreprises, contrats de professionnalisation, contrat d’apprentissage…), sous statut salarié mais également aux dispositifs réservés aux demandeurs d’emploi, s’ils sont en inter mission et disposent d’une faible densité d’emploi.

Certains droits à la formation peuvent être mobilisés en toute autonomie par le salarié intérimaire, d’autres dispositifs sont à l’initiative de l’agence d’emploi ou font très souvent l’objet d’une initiative partagée. Ces formations peuvent être de courtes durées ou plus longues et alterner périodes de formation et périodes de mission d’intérim.

 

Bon à savoir

la Branche du travail temporaire a renforcé ses moyens en faveur de la formation de ses salariés, elle a ainsi créé des dispositifs spécifiques pour faciliter leur insertion professionnelle et propose 2 plateformes web entièrement dédiées aux intérimaires :

  • Le site interimairesinfo.org qui propose de l’information sur le statut d’intérimaire, l’accès à la formation, les différents services proposés…
  • Le site du FASTT (Fonds d’Action Sociale du Travail Temporaire) pour faciliter la vie quotidienne des intérimaires, sécuriser leur parcours professionnel.
    Le FASTT intervient pour lever les obstacles à l’emploi et à la formation. De nombreux services sont accessibles aux intérimaires, souvent gratuits ou moyennant une contribution réduite : logement, mobilité, garde d’enfants…

logo fpett


Fonds professionnel pour l’emploi
dans le travail temporaire

Formulaire Newsletter New

Nom(Nécessaire)
E-mail(Nécessaire)
Confidentialité(Nécessaire)
Saisir votre adresse mail pour recevoir le lien de la page ou lien externe

Formulaire Boite à outils

Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.