Le Pôle reconversion

Accompagner les transitions et les reconversions professionnelles.

 

Par l’accord du 29 Novembre 2019 « en faveur du développement des compétences et des qualifications des salariés de la branche du travail temporaire tout au long de leur vie professionnelle », les partenaires sociaux ont renforcé l’accompagnement des salariés intérimaires victimes d’un accident du travail, de trajet, ou d’une maladie professionnelle dans leur reconversion professionnelle par la mise en place de deux dispositifs spécifiques, le Bilan de Reconversion et le Contrat d’Alternance de Reconversion (CAR). Pour poursuivre sur cette lancée, un Pôle Reconversion a été créé en 2023.

 

Le Pôle reconversion

Le Pôle reconversion, interlocuteur privilégié des salariés intérimaires victimes d’accident du travail ou de maladie professionnelle. (En 2024, à titre expérimental, les salariés intérimaires en risque d’inaptitude pour cause de maladie ou d’accident dans leur vie personnelle pourront aussi bénéficier de l’offre de services du Pôle Reconversion.)

 

Fort de ses deux Conseillères Parcours Reconversion, le Pôle Reconversion propose un accompagnement individuel et personnalisé pour aider les salariés intérimaires à formaliser et à mettre en œuvre leur projet de reconversion. Prenant en compte les particularités de chaque parcours, les conseillères guident et facilitent les démarches pour accéder aux dispositifs de droit commun tels que le Conseil en Evolution Professionnelle (CEP) et le Projet de Transition Professionnelle (PTP) ainsi qu’au Contrat d’Alternance de Reconversion (CAR) et Bilan de Reconversion, dispositifs spécifiques de la Branche du Travail Temporaire.   

 

Les conseillères soutiennent les salariés intérimaires à chaque étape pour identifier leurs besoins, construire leur projet, lever les obstacles et trouver des solutions concrètes jusqu’au retour à l’emploi.

 

Le Pôle Reconversion en vidéo

Cliquez pour voir le témoignage de Richard Saillard, accompagné dans sa reconversion professionnelle

 

 

 

L’offre de services du Pôle reconversion : une offre concrète et simple à mobiliser

L’équipe propose un appui pour :

 

  • Faire le point sur les compétences et le projet
  • Trouver une nouvelle voie professionnelle
  • Faciliter l’ensemble des démarches
  • Accéder à un financement de formation
  • Accéder à l’emploi

 

Et plus encore, le Pôle Reconversion agit. L’équipe oriente vers les acteurs compétents, contacte les organismes, rédige les demandes, relance si besoin, établit un plan d’actions et aide à le mettre en œuvre.

 

Quels engagements ?

Chaque personne accompagnée est suivie dans la durée, jusqu’au retour à l’emploi ou à l’aboutissement de son projet.

Une réponse est apportée dans les 3 jours.

 

Cet accompagnement est réalisé en lien étroit avec les assistantes sociales du Fastt (Fonds d’Action Sociale du Travail Temporaire).

 

Comment en bénéficier  ?

Une offre de services concrète et simple à mobiliser en envoyant un mail à reconversion@fpett.fr

Les dispositifs spécifiques de la branche du travail temporaire

Ils peuvent être proposés sans condition d’ancienneté aux salariés intérimaires :

  • Ayant été victimes d’un accident du travail, de trajet, ou d’une maladie professionnelle survenue durant leur contrat de mission ou contrat à durée indéterminé intérimaire (CDII), y compris les salariés ayant été déclarés aptes avec restriction ou inaptes à l’emploi

ET

  • Ayant bénéficié de l’accompagnement par le service SOS accident du travail  du Fonds d’Action Sociale du Travail Temporaire (FASTT) ou de l’accompagnement du Pôle reconversion du FPETT.

 

En complément des dispositifs de branche, les salariés intérimaires sont également éligibles aux dispositifs de droit commun. La branche du travail temporaire a réalisé, en lien avec le cabinet conseil Katalyse, une cartographie des acteurs et dispositifs mobilisables dans le cadre d’une reconversion professionnelle post accident du travail / maladie professionnelle :

 

Le Bilan de reconversion

Le Bilan de Reconversion est un dispositif d’accompagnement qui a pour objectif de travailler sur la réorientation professionnelle du salarié intérimaire de préférence pendant son arrêt de travail.

Il permet de prendre en considération les problématiques médico-sociales du salarié intérimaire et d’impulser une réflexion sur les perspectives du retour à l’emploi dans le respect du rythme des soins et des problématiques de santé.

Le Bilan de Reconversion permet d’élaborer ou de confirmer un projet professionnel et d’identifier le besoin en compétences et/ ou en formation du salarié intérimaire.

Mobilisation

Le Bilan de Reconversion peut être prescrit par un(e) assistant(e) social(e) du FASTT ou une conseillère parcours reconversion du FPETT qui accompagne l’intérimaire dans la réflexion et la construction de son projet professionnel en lien avec son état de santé. Il se met en œuvre de préférence pendant l’arrêt de travail, après accord du médecin-conseil. 

Financement

Le Bilan de Reconversion est financé par le FPETT sur les fonds mutualisés issus de la contribution conventionnelle 0,77% de la masse salariale intérimaire. Les modalités de gestion sont fixées par le Conseil d’Administration du FPETT.

Le Contrat d’Alternance de Reconversion (CAR)

Le Contrat d’Alternance de Reconversion est un dispositif de formation qui permet aux salariés intérimaires victimes d’accident du travail ou de maladie professionnelle : 

  • D’acquérir de nouvelles compétences compatibles avec leurs aptitudes,  
  • De sécuriser leur retour à l’emploi, par le biais d’actions de formation visant le développement des compétences, la qualification ou la certification. 

Caractéristiques du CAR

Durée

Le Contrat d’Alternance de Reconversion est conclu pour une durée maximum de 12 mois comprenant :

  • Une période de formation qui peut être réalisée en continu ou en discontinu
  • Une ou plusieurs missions de travail temporaire permettant de mettre en pratique les acquis de cette formation d’une durée totale au moins égale au tiers de la durée de formation, que l’ETT/ETTI s’engage à proposer dans les 3 mois qui suivent la fin de formation
Validation

Le Contrat d’Alternance de Reconversion permet de valider l’une des qualifications suivantes :

  • Une certification (diplôme, Titre professionnel, ou CQP) enregistrée au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP), soit acquise en totalité, soit acquise partiellement par blocs de compétences ;

 

  • Une certification enregistrée au Répertoire Spécifique (dont le Socle commun de connaissances et de compétences professionnelles – certificat CléA), soit acquise en totalité, soit acquise partiellement par blocs de compétences ;

 

  • Une qualification reconnue dans une convention collective de branche.
Rémunération

Pendant les périodes de formation, le salarié intérimaire est titulaire soit :

  • d’un contrat de mission-formation 

La rémunération qui lui est versée correspond au salaire de sa dernière mission.

A défaut de mission dans les douze derniers mois, sa rémunération sera au moins égale au SMIC.

  • Ou D’une lettre de mission-formation si le salarié intérimaire est en CDI

La rémunération versée pendant la période de formation correspond au salaire de la mission en cours ou de la dernière mission sans pouvoir être inférieure à la rémunération mensuelle minimale garantie.

 

Pendant les périodes de mission, le salarié intérimaire est titulaire :

  •  d’un contrat de mission.
  • Ou d’une lettre de mission-formation, s’il est en CDI

Par application du principe d’égalité de traitement, la rémunération qui lui est versée correspond à celle que percevrait dans l’entreprise utilisatrice où il effectue sa mission, un salarié de qualification équivalente occupant le même poste de travail.

Financement

Le CAR est financé par la contribution conventionnelle mutualisée du 0,3% de masse salariale intérimaire et permanents versée au FPETT. 

Le financement, assuré par AKTO dans le cadre d’un mandat de gestion, prend en charge, selon les fonds disponibles, tout ou partie des coûts pédagogiques, des salaires et des frais annexes du salarié intérimaire pendant les périodes de formation.

L’agence d’emploi peut contacter son conseiller AKTO pour connaitre la prise en charge de son projet. 

 

Le dépassement (surcout) non couvert par l’enveloppe financière dédiée peut être imputé sur :

  • le budget correspondant à la contribution conventionnelle de 0,77% de l’ETT/ETTI versée au FPETT
  • le budget correspondant au versement du solde 10% CDI intérimaire versée au FPETT par l’ETT si le salarié est en CDII
  • le budget correspondant à l’investissement formation de 0,60% de l’ETT/ETTI.

Le suivi des budgets FPETT et AKTO est disponible sur l’espace entreprise AKTO.

Procédure administrative :

Toutes les démarches à effectuer par l’ETT sont accessibles depuis l’espace entreprise AKTO appelé Mes Démarches Administratives (MDA).

 

AKTO contractualise directement avec l’organisme de formation par un contrat de prestation de services. Tout ou partie des coûts pédagogiques, selon les fonds disponibles, est réglé directement par AKTO à l’organisme de formation.

 

Pour toute question relative à ces deux dispositifs (Bilan de Reconversion et CAR), vous pouvez directement contacter le Pôle reconversion à reconversion@fpett.fr

logo fpett


Fonds professionnel pour l’emploi
dans le travail temporaire