Signature de la charte « zéro salarié en situation d’illettrisme en 2026 pour l’accès de tous à la lecture, à l’écriture et aux compétences de base »

Le FPETT et l’ANLCI signent la charte « zéro salarié en situation d’illettrisme en 2026 pour l’accès de tous à la lecture, à l’écriture et aux compétences de base »

Invité le 6 novembre en Pays de la Loire par Monsieur Fabrice Rigoulet Roze, préfet de la région Pays de la Loire et Monsieur Christian Janin, président de l’agence nationale de lutte contre l’illettrisme, le FPETT a renouvelé l’engagement fort de la branche du Travail Temporaire dans la lutte contre l’Illettrisme pour les salariés intérimaires, particulièrement touchée par l’illettrisme (9% des salariés intérimaires)

Signataire de la charte « zéro salarié en situation d’illettrisme en 2026 pour l’accès de tous à la lecture, à l’écriture et aux compétences de base », Marc Olivier Jouan, DIrecteur du FPETT, précise : « cette charte va nous permettre de travailler sur un plan opérationnel. On sera dans l’action. ». »

 

La charte d’engagement vise à :

  • mobiliser les outils et moyens mis à disposition par l’ANLCI, pour faciliter le repérage des situations d’illettrisme
  • accompagner les salariés à l’acquisition des compétences de base en fonction de leurs besoins à travers des parcours de formation adaptés

 

Cet engagement sera bientôt renforcé par la signature d’une convention de partenariat entre l’ANLCI (Agence Nationale de Lutte contre l’Illettrisme), la CPNETT (Commission Paritaire Nationale de l’Emploi de la branche du travail temporaire) et le FPETT.

logo fpett


Fonds professionnel pour l’emploi
dans le travail temporaire