Accompagner les reconversions professionnelles des victimes d’Accident du Travail/Maladie Professionnelle

Mieux accompagner les salariés intérimaires victime d’AT/PM, telle est la préoccupation prioritaire des acteurs de la branche du travail temporaire !

 

Les salariés intérimaires sont davantage exposés aux risques d’AT/MP du fait des conditions d’exercice de l’emploi intérimaire nécessitant une adaptation constante à de nouveaux environnements de travail et règles de sécurité afférentes. Le changement de statut (salarié et/ou demandeur d’emploi) et la diversité potentielle des missions de l’intérimaire complexifient le parcours de reconversion tant dans l’accès aux dispositifs de reconversion que dans l’expression par le médecin du travail des restrictions éventuelles d’emploi.

 

C’est pourquoi, la branche du travail temporaire a réalisé, en lien avec le cabinet conseil Katalyse, une étude sur les acteurs et dispositifs mobilisables dans le cadre d’une reconversion professionnelle post AT/PM.

 

Cette cartographie permet d’identifier les champs d’intervention des différents acteurs de la reconversion professionnelle que ce soit dans le cadre de  l’accès aux droits, dans le cadre de l’accès aux prestations d’accompagnement social et surtout dans le cadre du parcours de reconversion et d’insertion professionnelle. La cartographie réalisée vise ainsi à rendre plus lisible et plus visible les dispositifs accessibles aux intérimaires à chaque étape de leur parcours de reconversion et en tenant compte de leurs besoins d’accompagnement qui peuvent varier fortement selon la gravité de l’accident, le stade d’avancement de la maladie ou l’autonomie des personnes.

 

Cette étude a donné lieu à 3 livrables :

 

 

Le saviez vous

 

Le FPETT a créé un dispositif spécifique destiné à faciliter la reconversion des salariés intérimaires victimes d’accident du travail et/ou de maladie professionnelle : le CAR (Contrat d’Alternance de Reconversion). Ce dispositif a été initié par l’accord de branche du 29 novembre 2019 en faveur du développement des compétences et des qualifications des salariés de la branche du travail temporaire tout au long de leur vie professionnelle. Cet accord crée également la mise en œuvre d’un bilan de reconversion pour les mêmes publics, son financement est assuré par le FPETT et sa prescription par le FASTT.

 

Le service SOS accident du travail du FASTT propose des aides administratives, psychologiques et financières en cas d’accident du travail. Ces prestations sont adaptées à la situation de l’intérimaire (isolé ou non), aux difficultés rencontrées (psychologiques ou organisationnelles). Ces solutions visent à pallier la désorganisation de sa vie quotidienne ou, le cas échéant, à faire face au traumatisme psychologique lié à l’événement. Il peut s’agir d’une mise en place d’une aide à domicile, d’un service de portage de repas, d’une garde d’enfants ou de personnes dépendantes, d’une solution de transport (pour rapprocher l’intérimaire de sa famille ou lui permettre d’accéder à ses soins).

 

Enfin, afin prévenir tout risque de « désinsertion professionnelle » post AT/MP, les partenaires sociaux de la branche du travail temporaire ont souhaité renforcer l’accompagnement des publics victime d’AT/MP par le recrutement de 2 conseillers reconversion FPETT qui interviendront, à partir de début mai, en complémentarité des acteurs et dispositifs de droit commun.

logo fpett


Fonds professionnel pour l’emploi
dans le travail temporaire