Augmenter la taille du texte Diminuer la taille du texte Imprimer Envoyer Partager

FSPI : "Les intérimaires sont sensibles au fait qu'on s'intéresse à leur parcours"

Témoignage de Xavier Chauveau, Responsable formation du groupe PARTNAIRE

Quelle est pour vous la plus-value du FSPI ?

Xavier Chauveau : De manière générale le FSPI nous permet d’augmenter l’employabilité et l’intensité d’emploi de nos intérimaires. Les diagnostics nous apportent une meilleure connaissance de nos intérimaires, ce qui est une réelle plus-value pour nous. Nous avons déjà réalisé près de 200 diagnostics et certains intérimaires ont exprimé des souhaits d’évolution professionnelle et de développement de leurs compétences que nous n’avions pas forcément détectés avant. Ces diagnostics ouvrent des portes aux salariés et les amènent à réfléchir sur leur parcours futur.
Les diagnostics peuvent déboucher sur la mise en place de formations courtes qui rendent les intérimaires plus polyvalents et augmentent leur employabilité. Nous pouvons aussi connaitre leur souhait d’évolution professionnelle sur le plus long terme. Cela renforce la visibilité de notre service formation qui peut ensuite faire des préconisations et réfléchir à comment articuler les choses. Par exemple un manœuvre souhaitant être maçon VRD peut être repéré lors de son diagnostic et intégrer par la suite les actions CDPI de maçon VRD que nous mettons en place.

Comment avez-vous communiqué dans votre entreprise pour promouvoir les diagnostics ?

Xavier Chauveau : En amont, notre service formation a mis en place une communication auprès des agences pour leur permettre de s’approprier le FSPI. Nous avons organisé des réunions en présentiel ou par téléphone. L’objectif est de leur présenter le FSPI et de les encourager à parler directement du diagnostic aux intérimaires.
Nous avons également réalisé une campagne de SMS en ciblant les intérimaires ayant travaillé entre 800 et 1 000 heures pour les informer qu’ils pouvaient bénéficier d’un diagnostic. Nous avons d’ailleurs eu des retours positifs d’intérimaires sensibles au fait qu’on s’intéresse à eux et à leur parcours en leur proposant ce diagnostic. C’est positif en termes de fidélisation.
A la fin du mois, nous organisons également un salon emploi à Ormes près d’Orléans où nous diffuserons la vidéo de présentation du diagnostic proposée par le FPE TT pour voir comment les intérimaires la reçoivent et comment nous la diffuserons ensuite.

Pouvez-vous nous donner un exemple de parcours mis en place ?

Xavier Chauveau : Les diagnostics s’effectuent généralement par téléphone mais nous avons préféré qu’il soit organisé en présentiel pour un de nos intérimaires ayant des difficultés de compréhension du français. C’est une personne qui travaille très régulièrement chez un de nos clients qui lui fait confiance, mais qu’on aurait peut-être du mal à déléguer dans d’autres entreprises à cause de ses importantes difficultés à lire et à comprendre. Suite au diagnostic, nous lui avons proposé de suivre une formation mise en place dans le cadre du programme Langue & Compétences du FAF.TT. Cette formation se terminera début octobre. L’accompagnement de cette personne correspond également à un souhait du client et cet intérimaire sera très probablement embauché en CDI. Je trouve que c’est un bel exemple d’accompagnement.

 

Article suivant >>

Mots clés : FPE TT , FSPI
Augmenter la taille du texte Diminuer la taille du texte Imprimer Envoyer Partager
21/09/2015

Aucun commentaire

*
Effacer
*
Effacer
*
Effacer
Effacer